08 novembre 2006

La phrase de la semaine

Encore une sentence à méditer... un peu surréaliste celle-ci ! Hum... non. Shadokienne je dirais !

Si il n'y a pas de début, il n'y aura jamais de fin

Et réciproquement : si il n'y a pas de fin, il est probable que ça n'a jamais commencé. Quoique... c'est moins sûr.


Et les fonctionnaires pompaient, pompaient... Je peaufine ma culture avec les devises Shadok...

9 commentaires:

  1. Mais si! Quelque chose qui n'a pas de fin peut avoir commencé, et le mouvement perpétuel alors? Encore qu'il paraît que ça serait très dur à trouver cette bête...
    Et il existe quelque chose qui n'a pas de début et qui a une fin:
    RIEN...
    Hé oui, rien n'a pas de début puisque c'est rien, mais quand il y a quelque chose, c'est la fin de rien!!!
    C'est pas de moi, mais de Bernard Werber dans un de ses bouquins, encore que si je me souviens bien, c'était pas tout à fait ça: RIEN, c'était la réponse à une énigme:
    - mieux que Dieu,
    - pire que Diable,
    - les riches en manquent,
    - les pauvres en ont,
    - si on en mange on meurt.

    8/11/06 20:33

    RépondreSupprimer
  2. Mon dieu... j'ai des commentaires de Raymond Devos, en direct de l'au-delà O_ô

    C'est pas rien ça !

    Mais, n'ayant ni début ni fin, et existant quand même, rien est donc infini et perpétuel ... ?!

    8/11/06 22:42

    RépondreSupprimer
  3. Heu ! Rien a une fin, parce que à partir du moment ou tu parles de rien, ce n'est plus rien mais quelque chose, donc c'est la fin de rien. En même temps si tu parles de rien, tu ne dit pas grand chose non plus, voire rien...
    C'est comme quand tu dis : "je comprends rien", c'est faux, puisque tu comprends que tu comprends rien, donc tu comprends quelque chose. Heu! Vais prendre une aspirine moi....

    9/11/06 20:55

    RépondreSupprimer
  4. Je vois qu'un rien t'occupe !
    :-p

    9/11/06 21:01

    RépondreSupprimer
  5. l'écrit vain22/01/2007 19:28

    Sammy, "rien n'ayant ni début ni fin mais existant"... puisque rien ne se perd et rien ne se crée ? Donc rien ne peut exister. Si rien existe, alors rien n'a un début et rien n'a une fin.
    A moins que rien ne se perdant ni ne se créant, rien se transforme perpétuellement, et là on ne reconnait plus rien à rien.

    10/11/06 09:48

    RépondreSupprimer
  6. A ce niveau là, je ne répond plus de rien...

    10/11/06 16:34

    RépondreSupprimer
  7. Si tu ne réponds plus de rien, tu ne peux continuer à parler, donc tu fais silence, et par là-même tu crée le rien, et donc rien a un début...

    10/11/06 21:20

    RépondreSupprimer
  8. Non, rien de rien, non, je ne regrette rien....

    11/11/06 16:42

    RépondreSupprimer
  9. Ben, j'ai plus rien à dire, j'ai rien trouvé!

    12/11/06 09:04

    RépondreSupprimer

Le formulaire qui apparaitra suite à votre commentaire est destiné à vérifier que vous êtes bien un être humain. Si vous avez quelque chose à dire, allez-y ! Si vous êtes un robot, bonne chance pour le test =)