22 janvier 2007

Pour saluer Henri Groues

Je rêve d'un Panthéon dont le fronton porterait, en lettres d'or : "Aux grands hommes qui ont ouvert leur gueule, l'humanité reconnaissante". Car ce qui compte dans la vie d'un homme, ce sont les actes. Ce que l'on fait, ou ce qu'on l'on tait ; les fois où l'on se lève, et celles où l'on détourne le regard. Toutes les fois où l'on ouvre sa gueule et remonte ses manches, fussent-elles de soutane. L'Abbé Pierre a dit vouloir que l'on marque sur sa tombe "Il a essayé d'aimer". Puissions nous aimer à moitié comme lui.

7 commentaires:

  1. paysanheureux22/01/2007 21:31

    Super ton hommage! Je suis moins ambitieux, si je réussissais à 10 % seulement, ce serait génial !

    RépondreSupprimer
  2. D'accord avec toi, l'Abbé Pierre a ouvert sa gueule pour aider et aimer les démunis et les faibles. C'est une icône représentative ou du moins c'est ce qu'on en a fait.Je ne suis pas sûre que c'est ce qui lui plaisait le plus, cette notoriété, mais il n'a pas pu faire autrement que de l'accepter et de s'en servir pour essayer d'atteindre son but. J'ajouterai un hommage aux humbles anonymes qui oeuvrent tous les jours,et à leur niveau font chaque jour la même chose que lui, aider et aimer.

    RépondreSupprimer
  3. Bah, c'est toujours bien de se fixer des objectifs PH, c'est très administratifs ça, on fixe un chiffre au hasard, puis on invente des évaluations, des trucs et des machins pour mesurer le niveau de réalisation de la chose, puis on fait des bilans, des synthèses... c'est passionant.

    Sans rire, oui, rien que 10% ça serait pas si mal.

    Tu as raison Orion, il ne faut pas oublier ce qui l'ont accompagné et qui continuent le travail dans l'ombre ; il aura été une figure de proue pour ceux là... et du poil à gratter pour pas mal d'autres. Les hommes et les femmes très polis (tiques) qui saluent sa mémoire à condition de se trouver devant un micro doivent malgré tout se sentir soulagés quelque part... ouais, je sais, je suis cynique des fois...

    RépondreSupprimer
  4. * Poli : adjectif,
    - qui respecte les convenances,
    - dont la surface est unie, lisse.
    * Tique: nom féminin,
    - parasite suceur de sang, qui vit accroché à sa proie, et vecteur de nombreuses maladies,
    * Politique: nom masculin ou féminin,
    parasite suceur de sang, qui vit accroché à sa proie, et vecteur de nombreuses maladies ... MAIS... qui respecte les convenances,dont la surface est unie, lisse.

    RépondreSupprimer
  5. J'adore =)

    Florence : Merci !

    RépondreSupprimer
  6. Oui un grand (ptit bout d') homme en moins... Orion a raison : n'oublions pas les humbles anonymes qui continuent d'oeuvrer chaque jour ! N'empêche ce qui m'inquiète, c'est qu'il y ait de moins en moins de grands (bons)hommes pour faire réveiller les consciences ! Mais heureusement il y a aussi tous ces anonymes du web qui font circuler les informations dans le vrai !
    "Les petits rus font les grandes rivières..."

    RépondreSupprimer

Le formulaire qui apparaitra suite à votre commentaire est destiné à vérifier que vous êtes bien un être humain. Si vous avez quelque chose à dire, allez-y ! Si vous êtes un robot, bonne chance pour le test =)