17 octobre 2012

Cadre de travail



J'aime beaucoup cette image, vue il y a quelque temps déjà sur Reddit. L'impression de nostalgie qui s'en dégage, liée au côté désuet savamment étudié de cet atelier de forgeron ; le fait de savoir que l'homme sur l'image est le père de la photographe ; le chien à ses pieds... L'impression, somme toute, de pénétrer dans l'univers d'une personne par l'intermédiaire de son lieu de travail. Ca me rappelle cette série de photographies, dont j'avais parlé il y a exactement 3 ans...

6 commentaires:

  1. Ben mon commentaire sera tout pareil à il y a trois ans (avec le même lapsus : mieux à la place de lieu, car, oui, ce genre d'endroit me parait être plus un mieux qu'un lieu).

    RépondreSupprimer
  2. Je suis toujours d'accord -me demandant tout de même si j'avais vu le lapsus à l'époque- mais je trouve que dans le cas présent la présence du monsieur et de son chien apporte un petit quelque chose en plus.

    RépondreSupprimer
  3. je n'arrive pas a accéder à ton dernier mes plaisirs minuscules... du coup je vois ta réponse, le monsieur et son chien ont l'air farouches ou un tantinet inquiets ? Ou dérangés par l'objectif ? je ne saurais dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'on a un peu l'impression que le chien a peur de se prendre un coup de marteau !

      Pour l'article que tu as vu, c'est un brouillon que j'ai publié par erreur au lieu de l'enregistrer comme brouillon...

      Supprimer
  4. Ah, c'est pas un problème de machinerie alors. Bonjour chez toi et jolie fin d'année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème était surtout entre la chaise et le clavier, comme bien souvent ! =)

      Bonne fin d'année à toi aussi Sandrine :)

      Supprimer

Le formulaire qui apparaitra suite à votre commentaire est destiné à vérifier que vous êtes bien un être humain. Si vous avez quelque chose à dire, allez-y ! Si vous êtes un robot, bonne chance pour le test =)