19 décembre 2007

Chronique des plics, des plocs, et des enchanteurs francs-comtois

Plic.
Ploc.
Quel est ce bruit qu'on entend ?
Plic, ploc, plic, c'est le bruit de la pluie.
Plic, c'est une goutte qui tombe.
Ploc, c'est une fuite qui dégringole du plafond.
Ploc, plic, ploc, ça éclabousse. Plic, ploc, plic, ça mouille.
Plic, plic, plic, plic, c'est agaçant. Ploc, ploc, ploc, ploc, ça résonne.
Plic ploc, ça fait rêver.

Plic ploc, c'est le nouveau spectacle du Cirque Plume, auquel nous avons assisté l'autre soir à l'Auditorium de Dijon. L'Auditorium, c'est un vaisseau spatial dédié à la musique et au spectacle, c'est une soucoupe volante posée au milieu de la route entre l'hôtel des impôts et Ik*a. Bon, ce n'est pas exactement ça, mais c'est pour vous donner une idée de la chose. Comme dans toutes les soucoupes volantes qui se respectent, on est aspiré à l'intérieur par un rayon - la technique n'étant pas encore totalement au point, un escalier mécanique le remplace avantageusement. Mais soyez sûrs qu'il s'agit d'une installation provisoire. Quoi qu'il en soit, on se retrouve coincé entre ciel et boulevard, à regarder la mystérieuse lumière émanant du vaisseau. Ou le trottoir de plus en plus petit, en bas des marches, pour ceux que l'idée aurait pris de monter à reculons.

On s'installe sur des places numérotées et rembourrées (de nos jours, les soucoupes volantes ont tout le confort souhaitable), les lumières ne sont toujours pas éteintes, et plic, et ploc, quelques gouttes tombent des cintres sur le revêtement noir de la scène. Un homme la traverse à grandes enjambées, dispose une cuvette en fer blanc et quelques serpillères, le spectacle va pouvoir commencer. Mais n'aurait-il pas déjà commencé ? Voilà que d'autres individus arrivent, avec des seaux, des bras, une échelle calée dessous, et la volonté évidente de neutraliser la voie d'eau avant qu'elle ne coule le spectacle. Peu à peu, le silence gagne la salle attentive.


Les clowns-acrobates finiront par venir à bout de l'inondation, à coup de gags et de tours de force où l'échelle a son rôle. Les faux plombiers sont trempés, le public est conquis, captivé. Les numéros vont ainsi se succéder pendant deux heures, rythmés par les intrusions (pas si intempestives que ça) de l'eau, qui devient objet et partenaire de la représentation. L'eau qui tombe, qui goutte, qui roule, qui coule, qui ruisselle, ou qui jaillit, on peut en faire de la musique, des jeux, et même des feux d'artifice... Tout ça accompagné de pas de danse, d'acrobaties, de jonglage... Car nous sommes dans un cirque, et un cirque de la plus belle espèce, où les artistes sont tour à tour jongleurs, clowns, danseurs, acrobates, et musiciens.

Car le Cirque Plume, c'est la poursuite du cirque par d'autres moyens : des numéros traditionnels présentés d'une façon différente, singulière, parfois déroutante, éclaboussée d'humour, et toujours avec ce petit quelque chose de magique, cette petite goutte de poésie qui fait la marque de cette compagnie fondée il y a plus de 20 ans du côté de Besançon. Plic, c'est un envol de ballons blancs, ploc, c'est un quadrille de parapluie rouges. Plic, ploc, et valsent les costumes verts, oranges, bleus ou à paillettes. Plic, ploc, splash, les balais s'activent sur les planches inondées et dessinent un coeur qui se reflète sur la toile tendue au fond de la scène.


Plic, la dernière goutte finit par tomber. Ploc, le spectacle est terminé. Plus de plic, plus de ploc, plus de plic ploc. Rien que des clap clap vraiment très mérités.

Plic, les lumières se rallument. Ploc, une petite fille endormie est rhabillée par sa maman. Plic ploc, il est temps de rentrer, plic ploc, le rêve n'est pas terminé...



17 commentaires:

  1. Rhaaaa. Qu'est-ce que ça donne envie !!!! On a envie de tout prendre, les mots de Sammy et l'eau de Plume, et de se les accrocher chez soi pour décorer la cheminée, tiens.
    Kiki :-)

    RépondreSupprimer
  2. Ton article donne très envie d'y aller!

    RépondreSupprimer
  3. Poétique tout plein!
    Orion

    RépondreSupprimer
  4. Merci Dame Kiki ! Fais quand même gaffe que l'eau sur la cheminée, des fois, ça fait plic, ça fait ploc, et on se retrouve sans feu pour la soirée du réveillon.

    Monsieur Alacon, bienvenue ! Je te conseille d'aller les voir effectivement, si tu en as l'occasion... et ce n'est pas un conseil à la con !

    Merci Orion, c'est surtout très plaisant à écrire :-)

    RépondreSupprimer
  5. paysanheureux21/12/2007 18:44

    Ton plan pour trouver l'auditirium pourrait indiquer entre "côtes de bourgogne " et plateau de Langres... Ce serait aussi précis que ta description, heureusement par ailleurs remarquable de ce cirque à découvrir... sourire

    RépondreSupprimer
  6. Moi qui traîne mes guêtres de temps à autres sur Dijon, je trouve que tu le décris vachement bien l'auditorium. Quant au cirque plume, j'espère avoir l'occase de les voir un de ces 4.

    RépondreSupprimer
  7. superbe...j'y vais dès qu'ils passent à Marseille...
    L'auditorium...c'est tout à fait ça.... exactement l'effet que m'a fait ce batiment...de l'exterieur ...parce que je ne suis jamais rentré dedans...
    Joyeux Noël Sammy...

    RépondreSupprimer
  8. Gostei muito desse post e seu blog é muito interessante, vou passar por aqui sempre =) Depois dá uma passada lá no meu site, que é sobre o CresceNet, espero que goste. O endereço dele é http://www.provedorcrescenet.com . Um abraço.

    RépondreSupprimer
  9. Cela donne envie de connaitre ce cirque plume, peut-être s'il passe dans ma région. Très alléchante présentation.
    Mes meilleurs voeux pour l'année 2008.
    Adjaya

    RépondreSupprimer
  10. Plein plein de bonnes choses pour Toi et tes proches pour 2008....PH

    RépondreSupprimer
  11. Bonne année Sammy et plein de bonnes choses à toi et tes proches!

    RépondreSupprimer
  12. Plic Ploc, Bonne année Sammy !

    RépondreSupprimer
  13. Bonne et joyeuse année Sammy...

    RépondreSupprimer
  14. POSUTO a tout dit ! trop bien dit ! j'aurais pas dit mieux !
    Applaudissements Sammy !!

    RépondreSupprimer
  15. Trop bien dit Posuto ! j'aurais pas dit mieux !
    Et c'est tellement juste ! j'ai eu vu cette troupe à la Maison de la Danse (Lyon) ! une vraie féérie, un enchantement !

    RépondreSupprimer
  16. A quand ta prochaine chronique? Il nous tarde de te lire.
    Amitiés
    M. Alacon

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour et bonne année à tous ! Bonne santé, amour, tout ça ! Un grand merci à Aiguebrun, PH, Orion, Fauvette et Tilu pour leurs voeux !

    Il est temps pour moi de répondre à quelques semaines de commentaires en retard...

    PH >> C'est vrai que ma description de l'emplacement n'est pas très précise, mais comme je ne retiens jamais le nom des rues et que je n'ai par ailleurs aucun sens de l'orientation, je suppose qu'il en est de même pour tout le monde ! :-)

    26rdb >> c'est vrai que quand on connait, ça aide ! Bonne année à toi

    Tilu >> même réponse je crois ! J'aurais peut-être dû prendre des photos alors ?

    Crescenet >> Et sinon la famille, ça va ?

    Aiguebrun >> Je suis ravi que cela te donne l'envie de les voir, ils le méritent.

    Delph >> Grand retour avec deux commentaires ;-) Non, je ne me moquerai pas !

    Alacon >> Bientôt... ou pas ! J'ai bien quelques idées, mais pas forcément beaucoup de temps...

    RépondreSupprimer

Le formulaire qui apparaitra suite à votre commentaire est destiné à vérifier que vous êtes bien un être humain. Si vous avez quelque chose à dire, allez-y ! Si vous êtes un robot, bonne chance pour le test =)