22 janvier 2013

Et la lecture dans tout ça ?

Il parait que les liseuses, ces machins électroniques pour lire des livres, c'est fini. Ou presque.
A peine éclos, le marché des liseuses s’effondre. 
[...]
Le marché des liseuses a été une météorite, explique Jordan Selburn d’iSuppli à la Technology Review. «Les gens veulent faire d’autres choses sur leurs appareils que seulement lire des livres». La polyvalence des tablettes l’a emporté. 
via La feuille

Elles sont en passe d'être supplantées par les tablettes, qui permettent de lire et de faire autre chose.
En fait, les lecteurs n’ont pas enterré leur tablette: ce sont les constructeurs qui s’en sont chargé, en proposant des liseuses de plus en plus difficiles à distinguer des tablettes. Et forcément, quand on imite, on finit par devoir se comparer. Et à ce jeu-là, la victoire est sans appel: les tablettes, plus proches des usages généralistes que les utilisateurs souhaitent faire de leur matériel, gagnent à tous les coups. Au grand dam de ceux qui souhaitaient JUSTE lire… 
via Book to the future

Les ayatollahs de l'un ou de l'autre support y vont déjà de leurs commentaires enflammés -et je ne suis pas loin de penser qu'effectivement, une liseuse fait moins mal aux yeux. Mais ils se trompent de colère. Le problème n'est pas que la tablette soit plus populaire que la liseuse, le problème est la réalité des pratiques de lecture -ou de non-lecture- que cet état de fait dévoile : comme déjà avancé ici-même il y a quelques mois, si le support n'a pas tellement d'importance, il ne faut pas négliger le potentiel de distraction (au sens de déconcentration, et de tentation) offert par la liseuse tablette. Le fait que ce support tende à dominer est inquiétant de ce point de vue. Cela pourrait signifier que c'est le support où la lecture est la moins attentive, la plus sujette à distraction, la plus concurrencée par Youtube et le nyan cat qui est en train de gagner la partie. 

Pas parce que c'est le meilleur support. Mais parce que la façon de lire de nos contemporains est en train de changer. La lecture suivie disparaît au profit de la lecture morcelée et du divertissement électronique. Inquiétant.

***

Mise à jour à 13h : correction d'un lapsus

10 commentaires:

  1. "il ne faut pas négliger le potentiel de distraction (au sens de déconcentration, et de tentation) offert par la liseuse. "
    Je suppose que tu voulais dire "tablette" et non liseuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument. C'est un beau lapsus. Je pense qu'il faut y voir mon rejet de ces deux supports (même si j'admire la technologie) au bénéfice du seul livre papier...
      Je corrige.

      Supprimer
  2. Je crois que le cerveau change, et que les générations futures ne feront pas que lire différemment et si je m'inquiétais jadis, aujourd'hui j'ai une sentiment diffus et confiant. Mon neveu lis beaucoup de bouquins (papier) en plus de faire tout un tas d'autres choses et ce n'est pas un cas isolé, en fait je ne sais jamais sur quoi se fonde les généralités. La société change et peut-être que ce sera une réelle avancée après tout...
    Sinon, il a quelque mois j'avais réfléchis au support numérique et je trouvais que la tablette pouvait être utilisée de façon très intéressante pour lire, parce que gamine il me fallait déplier l'encyclopédie, le dictionnaire et je ne faisais jamais que lire à bien y réfléchir. M'enfin moi le seul soucis que j'ai avec tout ça et Amazon et sa politique d’étranglement des petits libraires, ben c'est précisément l'avenir des petits libraires (qui payent leurs impôts en France eux pas comme Amazon) duquel dépend tout de même un peu, l'avenir des contenus des livres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entendu sur Fun radio : "Ton cerveau change, tu ne dois pas avoir honte" :-p

      Sans rire, je suis d'accord avec ta première observation : les nouvelles générations se posent beaucoup moins de questions... ne s'en posent pas en fait, elles utilisent l'existant ; et je me place dans cette situation, dans une certaine mesure : être accro à l'ordinateur ne m'a jamais fait abandonné la lecture.

      La tablette pour pratiquer une lecture "étendue" (non, pas allongée !), pourquoi pas, mais on en revient à mes remarques sur la "distraction". J'aime autant aller chercher un dictionnaire -ou sur internet- après lecture, pas pendant.

      Ta dernière remarque sur l'avenir du contenu du livre est tout à fait pertinente, elle rejoint ce que disais Beigbeider (ce n'est pas tout à fait un grand philosophe, mais bon) : on lit de manière moins soutenue, moins attentive, et peut-être aussi moins longtemps sur les "écrans", ce qui risque d'être fatal à la production romanesque des décennies à venir... Pour ce qui est des petites librairies, on en parle même pas, les dernières sont des dinosaures, on peut considérer l'espère éteinte. Hélas.

      Supprimer
  3. Rien à voir - que veux-tu, je viens d'avoir 8 ans ;) Dans cette présentation, le +1 de G ne fonctionne pas sur le lien du billet ; uniquement sur le lien de l'index... Je te signale juste la chose... Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es très observateur pour ton âge mon petit ;)
      Je suis trop vieux pour ces gadgets, et je ne comprends pas tout ce que tu me racontes. Ceci dit, j'envisage de temps en temps de revenir à une présentation plus classique, à cause des commentaires qui buguent. C'est dommage, j'aime bien le côté dynamique de celle-ci.

      Supprimer
  4. Je pense acheter une tablette alors que je n'aurais jamais acheté une liseuse... je suis une vieille réac' qui préfère lire sur papier :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me place aussi dans cette catégorie... la tablette est un beau joujou qui fait envie :) Mais dans le domaine de la lecture les livres qui marchent sans piles ont ma préférence.

      Supprimer
  5. Un article à rapprocher de celui de Mitsu qui traitait les gens qui lisent des livres en papier de C******* ^^
    Ce trait d'humour passé, je témoigne du fait que beaucoup de jeunes lisent peu, voire pas, par paresse d'une part (lire leur demande un effort trop conséquent pour qu'ils y trouvent du plaisir) et par distraction d'autre part, comme tu le signales ici: beaucoup de choses apportent un plaisir immédiat, simple et sans effort...
    Ce n'est pas une critique, simplement une constatation...
    Pour ma part, je prends un très grand plaisir à lire des romans et des sagas complètes publiés sur papier... c'est calme, silencieux, reposant... et lowtech ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens de cette diatribe de Mitsu. J'avais préparé une réponse assez virulente d'ailleurs, parce que j'avais assez mal pris d'être indirectement traité de connard parce que je n'avais pas de liseuse ! Et puis j'ai suivi les conseils de ma femme et je n'ai as fait d'article inutilement polémique ^^ D'autant plus que d'autres, dont toi, ont répondu sur leurs Shaarli en disant, un peu comme tu le dis ici, qu'un livre, c'est low tech... et qu'on a le droit d'éprouver du plaisir en lisant "juste" du papier ! Je ferais sans doute ce texte un jour, mais dans une version apaisée. Ce sera beaucoup mieux :)

      Supprimer

Le formulaire qui apparaitra suite à votre commentaire est destiné à vérifier que vous êtes bien un être humain. Si vous avez quelque chose à dire, allez-y ! Si vous êtes un robot, bonne chance pour le test =)